Bla (Ségou) : Un gendarme tué et un civil blessé suite à l’attaque d’un poste à péage

Diplomatie : L’ambassadrice de France au Mali rappelée et devrait être remplacée par Joël Meyer, actuellement en poste en Mauritanie

Par kibaru

C’est l’information de taille révélée par le journal « Le monde » et qui nous a été conformée par d’autres sources. L’Ambassadrice de France au Mali,  Evelyne Decorps a été rappelé à Paris après seulement deux années passées à Bamako. Pourtant en théorie, les nominations d’ambassadeurs de France se font pour trois ans.

Selon la même source, la décision a été prise au début de l’été, mais la diplomate a été maintenue en fonction pour assurer le suivi du processus électoral ayant abouti à la réélection du président Ibrahim Boubacar Keïta, à l’issue du second tour de la présidentielle en août. Elle sera remplacé à son poste par Joël Meyer, actuellement en poste en Mauritanie. Un poste qu'il va céder à Pierre Thénard, désormais ex-directeur des relations internationales à l'ENA de Paris, qui prend pour la première fois la tête d'une ambassade. Le retour Evelyne Decorps en France est attendu durant ce mois de septembre.

La même source de préciser aussi que la mesure a été prise à Paris dans l’optique, dit-on, « d’incarner un nouveau départ, une nouvelle volonté française au moment où IBK entame un nouveau mandat ». En somme, une « nouvelle narration » – un concept cher à Emmanuel Macron –, quand le président français espère obtenir des résultats rapides au Mali alors que l’accord de paix signé en 2015 peine à être appliqué, que les groupes djihadistes démontrent quasi quotidiennement leur résilience et que l’analyse d’un enlisement des soldats français de l’opération « Barkhane » se renforce.

Pour l’heure, les raisons de ce départ prématuré n’ont pas été dévoilées, mais d’aucuns estiment que la diplomate n’entretenait pas de bonnes relations avec les autorités maliennes encore moins certains officiers français. En tout cas, son prédécesseur Gille Huberson était mieux apprécié qu’elle, dit-on. Avant le Mali, Mme Decorps était basé au Tchad,  en tant qu’ambassadrice, un autre poste stratégique au Sahel, où les questions militaires et diplomatiques sont étroitement liées – N’Djamena abritant notamment le poste de commandement pour les 4 500 soldats de l’opération « Barkhane ».

Selon les informations du journal « Le Monde » Mme Decorps devrait être remplacée par Joël Meyer, l’actuel ambassadeur de France en Mauritanie. La même source précise aussi « afin que son départ ne soit pas interprété comme une sanction, de hautes fonctions dans l’administration publique lui ont été proposées pour la suite de sa carrière ».

Signalons que des trois derniers ambassadeurs de France au Mali, seul M. Huberson a été maintenu pendant trois ans. Son prédécesseur, Christian Rouyer, avait été débarqué en 2013 par Laurent Fabius, le ministre des affaires étrangères de l’époque, alors que le gros de l’offensive contre les groupes djihadistes qui occupaient le nord du pays venait à peine de s’achever.

Ce qui, selon la source, confirme le statut de siège éjectable du fauteuil d’ambassadeur de France au Mali.