le Sénégal élimine le Qatar par le score de 3-1 Le président de la transition a reçu aujourd’hui le premier ministre Dr Choguel Kokalla Maiga l'Allemagne annonce le retrait de ses soldats du la MUNISMA à partir de 2023 une nouvelle usine de cimenterie installé à Nioro du Sahel

Maroc : Le chef de la tribu Kel Ançar participe à une réunion visant à créer un Haut Conseil des sages africains

Par kibaru

Du 26 au 30 décembre 2019, des Chefs traditionnels, Universitaires, Leaders religieux et Guides spirituels de plusieurs pays dont le Mali, le Congo (RDC), la Côte d'Ivoire, et le Maroc ont participé à un forum sous le thème“ Diplomatie coutumière et spirituelle et la culture de la Paix: pour le développement de la nouvelle Afrique”. Cette réunion dont a pris part le chef général de la Tribu des Kel Ançar, Abdoul Magid Ag Mohamed Ahmed Al Ansary dit Nasser, a débouché sur la création d’un Haut Conseil des Sages Africains.

Cette institution a pour but de promouvoir la diplomatie coutumière africaine. Elle vise à faire la médiation et la résolution pacifique des conflits en Afrique.

D’entrée de jeu, il a été énoncé trois objectifs majeurs qui ont été adoptés par les participants tant au niveau de l'organisation qu'à celui de la formation aux techniques et mécanismes de résolution des conflits en vigueur dans les cours royales et les juridictions africaines.

Au terme des travaux,  les participants ont salué l'esprit et la très haute sagesse avec laquelle Sa Majesté le Roi Mohammed Vl conduit le développement du Maroc, pays dont l'expertise en nombre de domaines  est reconnue et respectée en Afrique et dans le monde, par le fait d'une mise en synergie des méthodes et stratégies de gouvernance traditionnelle et moderne.

Fort de cette expérience qui peut servir de modèle de développement pour l'Afrique. Parmi les recommandations auxquelles sont parvenues les participants figurent la Création,  sous la haute autorité de Sa Majesté le Roi Mohammed Vl, d'un Haut Conseil des Sages d'Afrique composé de Rois, de Chefs traditionnels, de Guides religieux et de leaders spirituels et d'Experts en Diplomatie coutumière africaine. Il a aussi été décidé de l'ouverture à Rabat, au Maroc, de la Première Ambassade de la Diplomatie coutumière africaine de préférence dès le premier semestre de l'année 2020.

Autre recommandation importante c’est le lancement d’une  École des Chefs (une université d'été) pour le renforcement  des capacités des leaders traditionnels et religieux. De même qu’il a été réitéré l'appui à la recherche sur la Diplomatie coutumière africaine et à  la formation des Ambassadeurs de la Diplomatie coutumière africaine, au sein d'une Chaire créée  dans une institution académique africaine.