Niger: huit personnes dont six touristes français tuées dimanche par des hommes armés

Mauritanie : Nouakchott abrite un congrès islamique international sur la violence et l'extrémisme

Par kibaru

Le Centre international de Conférence de Nouakchott abrite depuis ce matin le démarrage des travaux d’un congrès islamique international tenu sous le thème de: "La violence et l'extrémisme du point de vue de la Cheriaa".

Intitulée "le congrès de Nouakchott, une voie de rectification du parcours de la pensée de la Nation" y prennent part à cette rencontre des oulémas, des penseurs et des chercheurs dans le discours islamique et le traitement qu'il réserve au phénomène de la violence et de l'extrémisme.

Dans un mot prononcé pour la circonstance, le Premier ministre a affirmé que la Mauritanie est déterminée à faire face à l'extrémisme violent grâce à son approche sécuritaire découlant de la vision stratégique éclairée du Président de la République, Son Excellence Monsieur Mohamed Ould Abdel Aziz.

Il a ajouté que la jeunesse de notre Nation est appelée aujourd'hui plus qu'à aucun autre moment à être consciente de l'ampleur des défis et des dangers qui se posent à leur Nation lorsque ses fils sont conduits, alors qu'ils sont à la fleur de leurs âges, à la mort par le suicide, l'explosion et la destruction à cause d'une compréhension erronée, d'une logique malsaine et de slogans mensongers véhiculés par ceux qui ont dévié des principes tolérants de l'Islam basés sur la modération et le respect de l'autre et choisi l'extrémisme et le terrorisme.

Plusieurs séances de travail auront lieu à l'occasion de ce congrès.

La première d’entre elles qui sera présidée par le ministre des Affaires islamiques et de l'Enseignement originel, M. Ahmed Ould Ehel Daoud portera sur l'Islam dans sa forme lumineuse à travers des exposés présentés par le Fakih Cheikh Abdallahi Ould Boyé sur la globalité du discours de l'Islam, sa modération et sa tolérance, Dr Mohamed El Bechari, secrétaire général de la conférence islamique européenne sur le rôle des établissements d'enseignement en Europe dans la lutte contre l'extrémisme et le fakih Ahmed Ould Neiny, conseiller à la Présidence de la République, sur la fetwa religieuse: ses conditions et ses normes.

La deuxième séance du congrès portera sur le terrorisme et l'extrémisme du point de vue de la Cheriaa à travers des exposés sur la violence et l'idéologie extrémiste: naissance et évolution, l'importance de la coordination, de la coopération et de la construction de la confiance entre les sociétés et les gouvernements.

La troisième séance du congrès traitera, elle, du sujet de l'Etat contemporain du point de vue de la Cheriaa à travers des exposés sur la Choura et la démocratie dans l'Islam et les droits de l'homme du point de vue islamique, s'agissant de la liberté et de la justice.

Le Congrès discutera en outre du rôle des Oulemas dans l'ancrage de la voie de la modération à travers des exposés sur le devoir des oulemas de présenter l'Islam dans sa forme lumineuse, la déviation en matière idéologique et la compréhension incorrecte de l'Islam dans le passé et actuellement, ordonner le bien et déconseiller le mal: les conditions et les normes.

La rencontre abordera également l'immunisation idéologique et culturelle de la nation à travers des exposés sur l'ignorance de la religion et de ses objectifs, une cause de l'extrémisme, la rectification des concepts prêtant à équivoque et l'immunisation de la jeunesse musulmane.

L'ouverture du congrès s'est déroulée en présence d'un certain nombre de membres du gouvernement, de membres du corps diplomatique en Mauritanie et de nombreux oulemas, imams de mosquées et penseurs.