Niger: huit personnes dont six touristes français tuées dimanche par des hommes armés

27e sommet Afrique-France : les temps forts de la cérémonie d’ouverture

Par kibaru
PHOTO DE FAMILLE

Les travaux du 27e sommet des dirigeants de l’Afrique et de la France ont démarré ce matin au centre international des conférences de Bamako. Les présidents malien et français, Ibrahim Boubacar Kéïta et François Hollande étaient parmi les premiers arrivés sur les lieux pour accueillir le reste des délégations au nombre de 54 représentants tous les pays africains. La cérémonie a débuté par la traditionnelle photo de famille avant que les délégations ne prennent la direction de la salle des 1000 places pour le démarrage officiel des travaux d’ouverture. Le tout sur le fond de l’hymne du sommet exécuté par l’artiste malien Nampé Sadio.

Deux temps forts ont marqué cette cérémonie inaugurale. Il s’agit d’abord des discours de trois dirigeants à savoir le Malien Ibrahim Boubacar Kéïta, hôte du Sommet, le Français François Hollande et le Tchadien Idriss Déby Itno président en exercice de la Conférence des Chefs d’Etat de l’Union africaine. Ensuite, il y a eu une cérémonie de remise de prix à une dizaine de startuppers maliens et français pour encourager la jeunesse à se lancer dans l’innovation technologique.

Après la cérémonie d’ouverture, les dirigeants de l’Afrique et de la France se sont retirés pour animer les trois huis clos prévus pour la circonstance. Parmi ceux-ci, l’un devait discuter de la paix et de la sécurité, le second est relatif à la formation et l’emploi et le troisième traitait les questions économiques et de développement. Quant aux Premières Dames, elles-aussi devait se retirer à l’Azalaï Hotel Salam autour de l’épouse du chef de l’Etat malien, Mme Kéïta Aminata Maïga pour échanger sur des thématiques se rapportant aux femmes, aux jeunes, à l’entrepreneuriat, à la lutte contre les pandémies, entre autres.  

Organisé sous le thème : "Pour le partenariat, la paix et l'émergence", le sommet sera sanctionné par une déclaration finale traitant notamment des "défis et menaces à la paix" et de l'économie et développement : l'émergence, pour une croissance inclusive et créatrice d'emplois.

Cette rencontre au sommet portera également sur "les voies et moyens à même d'approfondir ce cadre de coopération afin de relever collectivement les défis communs notamment la paix, la sécurité et le développement de l'Afrique".