Niger: huit personnes dont six touristes français tuées dimanche par des hommes armés

Pour sécuriser les personnes et leurs biens : Le MPSA et le HCUA scellent un pacte d’alliance

Par kibaru

Pour mettre fin à l’insécurité résiduelle qui commence à faire rage dans certaines localités du nord du Mali, la base du Mouvement populaire pour le salut de l’Azawad (MPSA) à Nebkit Elilk et celle du Haut Conseil pour l’Unité de l’Azawad (HCUA) à Koiguima Tamoflayte viennent de sceller un pacte d’alliance. A travers ce document signé par Dah Ould Elbechir pour le MPSA et Abdallah Ag Ahmedou pour le HCUA, les deux parties s’engagent à unir leurs forces afin de former une défense commune contre les dangers qui menacent l’existence de leurs organisations ainsi que les populations.

A la lumière de ce document, les deux parties ont convenu de la mise en place d’un comité de gestion sécuritaire composé de six membres et dont la présidence est assurée par un président et un vice-président. Aussi, elles se sont engagées à s’unir à travers une force de défense commune coordonnée par un officier et un adjoint composé de 6 véhicules et 48 combattants. Celle-ci aura pour tâche d’intervenir dans les zones où les besoins se feront sentir. L’objectif dudit comité de gestion est de répondre à toutes les failles sécuritaires.

Dans le document, il est également indiqué que les opérations de sécurisation doivent être coordonnées avec les forces armées maliennes (FAMA) ainsi que les forces internationales présentes sur place. Ces mouvements n’excluent pas ceux qui désirent se joindre à eux pour sécuriser la zone à condition qu’ils remplissent les conditions exigées par le comité de gestion sécuritaire.

En outre, pour ces deux mouvements, la mise en place de cette force de sécurisation ne peut en aucun cas remplacer les différentes structures prévues par l’accord pour la paix et la réconciliation au Mali issu du processus d’Alger. C’est ainsi qu’ils ont tenu à clarifier qu’il ne s’agit que d’une initiative locale entre deux mouvements désireux de conjuguer leurs efforts afin de mieux assurer la sécurité des populations et leurs biens. Raison pour laquelle ils ont indiqué que chaque partie de cette alliance reste dans son groupe respectif soit la CMA ou la Plateforme.

Il faut dire que cette initiative intervient à point nommé, car récemment l’insécurité a redoublé d’intensité dans la région de Tombouctou avec des attaques aussi meurtrières les unes que les autres. C’est donc toujours dans la même veine de sécurisation de cette zone que le MPSA a récemment lancé une force spéciale appelée « les Aigles du MPSA ». C’est le premier détachement commandos du nord du Mali. Ses membres se disent prêts à relever le défi visant à contrer tout danger qui menace les populations et leurs biens.