Une volonté inébranlable pour que la Mauritanie tienne son rang dans le concert des nations !

Par kibaru Publié samedi 22 Avril 2017

Pour  le  président  MohamedOuldAbdelAziz,  notre  diplomatie  affirme  sans  ambages   une  volonté  nationale  inébranlable :  Que  la  Mauritanie  tienne  son  rang  dans  le  concert  des  nations.

Ce  n’est  pas  seulement  qu’elle  est  une  nation  issue  d’une  profonde  et  féconde  histoire  dont  elle  se  vante  à  juste  raison. C’est  qu’elle   doit  être   une  souveraineté  qui  ne  peut  être  asservie, ni  alignée, ni  intégrée. C’est  cette  volonté  qui  nous  assure  une  diplomatie  aux  mains  libres,  fondée  sur  les  intérêts  suprêmes  du  pays, car  il  y’a  toujours  pour  les  états  une  spécificité dans  ce  domaine  qui  ne  doit  jamais  être  altérée ; mais  une  spécificité,  une  fois  affirmée  et   garantie,  n’ exclut pas  de  sceller  des  alliances  avec  les  pays  frères  et  amis      pour  un  objectif   défini  d’un  commun  accord.

Ce  rang,  cette  souveraineté  ne  sont  pas  seulement  nécessaires  pour  le  soutien  des  intérêts  mauritaniens  dans  un  monde  dont  la  compétition  est  l’éternelle  et  dure  loi.

Ce  rang, cette  souveraineté  sont   aussi  une  condition  du  bonheur  des  mauritaniens  car  ceux-ci, à  l’instar  des  grands  peuples, quelque  importance  qu’ils  attachent  aux  préoccupations  matérielles, ne  sont  mobilisés  que  par  une  grande   idée, celle  de  la  grandeur  et  l’indépendance  de  la  patrie.

Ce  rang, cette  souveraineté  sont   enfin  les  principaux  critères  de  jugement  que  font    les   puissances  étrangères à  l’endroit  de  nos  pays.

C’est  pourquoi  pour  ces  pays  étrangers, la  Mauritanie  est  aujourd’hui  ce  paysqui   ne  renonce  nullement  à  être  lui-même, qui  défend   fièrement  ses  intérêts  nationaux,   et  qui  contribue, à  sa  mesure, mais  élevée  au-dessus  de  soi-même  par  une  forte  volonté, à  la  paix  et  la  sécurité  dans  la  sous-région  et  dans  le  monde.

C’est  cette  appréciation  avérée    qui  confère  aujourd’hui  à  notre  pays  cette  place  géostratégique  incontournable  que  la  France  vient  d’attester  et   de  mesurer  à  sa  juste  valeur.

D’abord,  par  les  propos  on  ne  peut  plus  clairs  de  JeanMarc-Ayrault,  ministre   français des  affaires  étrangères,  qui  s’est  longuement  appesanti, au  cours  de  sa  récente  visite, sur  le  rôlegéostratégique   et  géopolitique  de  la  Mauritanie

Ensuite,  par  l’accueil,empreint  de  l’estime  et  de  la  considération, réservé  par  le  président  Hollande  à  son  collègue  MohamedOuldAbdelAziz au  cours  de  son  séjour  en  France.

Un  accueil   et  des  déclarations  qui  illustrent  on  ne  peut  mieux   la  reconnaissance  et  la  satisfaction  de  l’Etat  français   pour  le  rôle  prépondérant  et  incontournable  de  la  Mauritanie d’aujourd’hui  dans  une  sous-région  sujette  aux  spasmes  délétères  du  terrorisme  sous  toutes  ses  formes ; ils expriment  aussi    une  satisfaction  pour  l’ancrage  de  la  démocratie  et  l’état  de  droit,  et  pour  le  développement  socio-économique  continument  amélioré.

Un  accueil  et  des  déclarations  enfin   qui  sont  undémenti  cinglantet  sans  appel  à  l’opposition  extrémiste, qui,  par  cécité  politique  persévérante  et  par  déni  permanent  des  réalités,  glosait  sur  une  prétendue  crise  entre  la  Mauritanie  et    la  France. L’absence  totale  de  tout  commentaire  de  leur  part, eux  qui  sont  portant  si  alertes  à  émettre  un  jugement,  dit   long  sur  la  gravité  de  leur  état  de  choc  après  les  propos    tenus  par  ces  hautes  autorités  françaises.  Et  la  fêlure  constatée  aujourd’hui  au  sein  du  FNDU,en  apparence  dueà  la  nomination   de  l’artisan  supposé  des  relations  avec  Israël, n’est  en  réalité  que  la  première  conséquence  directe  de  cet  état  de  choc.D’autres  conséquences, encore  plus  invalidantes, ne  sont  pas  à  écarter.  C’est  le  propre  des    politiques  bâties  sur  le  faux  et  l’usage  du  faux !

 

                      Docteur   AbdallahiOuldNem

blog comments powered by Disqus
Facebook