Pour vos annonces, veuillez contacter le +223 60 16 16 74.

Migrants morts dans une remorque au Texas: le conducteur inculpé

Par kibaru
James Matthew Bradley Jr., le chauffeur du camion, a été inculpé par un procureur fédéral, le 24 juillet 2017

La justice américaine a inculpé, lundi 24 juillet, un individu de 60 ans. Il était au volant d'un camion dont la remorque, transportait des personnes en situation irrégulière. Dix personnes ont perdu la vie dans cette sordide histoire de migration et plusieurs ont été hospitalisées dans un état grave. Dans la remorque, la température pourrait être montée à 65°C pendant le périple.

La plainte déposée par les autorités devant un tribunal fédéral américain de San Antonio, au Texas, fait état de conditions de voyage épouvantables : difficultés à respirer, évanouissements, etc.

Dix migrants ont trouvé la mort dans la remorque surchauffée - sans climatisation - d'un camion, ce weekend aux Etats-Unis. Elles auraient désespéremment tambouriné contre les parois pour obtenir de l'aide.

Lorsqu'elle a été retrouvée, la remorque était garée sur le parking d'un supermarché de San Antonio, à deux heures de la frontière mexicaine. L'alerte a été donnée lorsqu'un clandestin a pu demander de l'eau à un employé du magasin.

Nombre indéterminé de personnes à bord de la remorque

Quand elles ont ouvert les portes, les autorités ont trouvé 38 personnes, mais beaucoup pourraient avoir pris la fuite auparavant. Huit personnes étaient mortes. Trente autres ont été hospitalisées, deux sont décédées depuis lors.

Lundi, plus d'une quinzaine d'entre elles, dont deux enfants, se trouvaient dans un état critique. Une autre personne avait été retrouvée plus tard, en vie, dans des bois adjacents de cette région du Texas.

Le ministère mexicain des Affaires étrangères, alerté, a déclaré que 25 Mexicains se trouvaient à bord, et que quatre étaient morts. Les 21 autres restent hospitalisés. Au total, il a pu y avoir entre 70 et 200 migrants avant qu'un grand nombre ne prennent la fuite. Les autorités tablent sur une centaine de passagers dans la remorque.

Ça tambourinait derrière lui mais il n'aurait pas répondu

Le chauffeur du poids-lourd a été trouvé par la police dans la cabine du camion. Il s'appelle Matthew Bradley Jr. Il est originaire de Floride. Selon la loi fédérale, le suspect risque la prison à perpétuité ou la peine de mort.

L'individu a déclaré qu'il avait conduit depuis l'Iowa, mais son vrai trajet n'a pas été déterminé pour l'instant. Il dit ne pas avoir remarqué qu'il transportait des dizaines de personnes jusqu'à son arrêt sur le parking du supermarché.

Il se serait alors rendu compte « de bruits et d'agitation », dans son dos, selon le procureur. Il dit avoir alors essayé d'aider ces personnes, mais il n'a pas appelé le service d'urgence.

Le cartel de drogue mexicain des Zetas mêlé à cette affaire ?

« Les gens ont frappé sur la paroi, ont fait du bruit pour attirer son attention. Il ne s'est jamais arrêté », a témoigné un migrant mexicain rescapé. « Il y avait un trou dans la remorque, les gens se relayaient pour respirer », ajoute-t-il.

Selon ce témoignage, des migrants auraient été transférés dans six véhicules noirs qui attendaient le camion sur le parking. Son passeur aurait dit au témoin que « des gens liés aux Zetas », cartel de drogue mexicain, assuraient le passage.

Toujours selon ce migrant mexicain, une fois arrivés aux Etats-Unis, les passagers devaient s'acquitter d'une somme de 5 500 dollars. Les noms et nationalités des victimes n'ont pas été rendus public, mais des Guatémaltèques ont également été identifiés.

RFI