Ségou : Vers l’élaboration d’un plan stratégique quadriennal (2018-2021) pour un démarrage effectif des activités d’AfriYan/Mali

Par kibaru

Depuis le samedi 17 décembre, la mythique et belle Cité des Balanzans, Ségou, abrite un atelier national de renforcement de capacités des organisations de jeunes membres d’AfriYAN/Mali. Ainsi, durant quatre jours, d’éminents experts tels que Sidiki Koné, consultant, Mme Ly Rokyatou Traoré du FNUAP, Hafizou Boncana, coordinateur d’AfriYan/MAli et Pape Arouna Traoré, Secrétaire exécutif de AfriYan pour l’Afrique de l’Ouest et du Centre, partageront leurs expériences avec les participants pour une plus grande efficacité des interventions de leurs organisations permettant de favoriser ainsi la revitalisation d’AfriYAN/Mali. A l’issue de cette session, il est attendu l’élaboration d’un plan stratégique quadriennal 2018-2021 pour un démarrage effectif des activités d’AfriYan/Mali.

Créé depuis 2005, le Réseau Afrique des adolescents et jeunes en Population et développement de l'Afrique de l'Ouest et du Centre (AfriYAN en anglais) avait tenu en juin dernier à Dakar, un atelier de restructuration et de redynamisation. Pour la circonstance, de nombreux jeunes leaders des réseaux de jeunes venus de 23 pays de l’Afrique de l’Ouest et du Centre ont échangé durant deux jours sur les voies et moyens permettant de renforcer et d’opérationnaliser le réseau. Une activité qui intervient à la lumière de la Feuille de route de l'Union Africaine sur le dividende démographique adopté, en janvier 2017. Ainsi, il avait été convenu que ces jeunes leaders retourneront dans leurs pays respectifs avec des plans actions finaux pour la mise en œuvre des 4 piliers de la feuille de route de l'Union Africaine sur le Dividende démographique à savoir l’emploi et l’entrepreneuriat, l’éducation et le développement, la santé et le bien-être, le droit à la gouvernance et l’autonomisation des jeunes.

C’est donc dans ce cadre que s’inscrit cet atelier national de renforcement de capacités des organisations de jeunes membres d’AfriYAN/Mali. Parmi les thématiques abordées au cours de cette session qui se tient avec l’appui de l’UNFPA figurent entre autres des thématiques d’actualité comme les Objectifs du Développement Durable (ODD), la santé sexuelle reproductive, les dividendes démographiques, les droits humains, etc. Signalons qu’à l’issue des travaux, il est attendu l’élaboration d’un plan stratégique quadriennal qui jettera les bases du grand envol de AfriYAN/Mali.

 

Réactions positives des participants

Interrogé par nos soins, l’expert Sidiki Koné, consultant, a apprécié la tenue de cet atelier qui, pour lui intervient à point nommé. Pour lui, il s’agit de réfléchir sur les mécanismes en cours pour renforcer le leadership des jeunes dans leur pleine participation dans ce processus enclenchée au niveau régional et qui se transpose dans différents pays à savoir la capture du dividende démographique. Il a affirmé que l’occasion sera mise à profit pour revigorer davantage AfriYAN/Mali afin de lui permettre de jouer sa partition particulièrement dans le développement d’un certain nombre de question comme la santé de la reproduction, la promotion des droits sexuels et reproductifs, la promotion du genre et droits humains ainsi que la capture du dividende démographique. Une démarche qui, à l’en croire, entre dans le cadre de la décision de l’Union africaine de faire de 2017 une année de l’investissement dans la jeunesse. De ce fait, il a relevé l’importance de la participation des jeunes à ce processus. D’où la tenue de « cet atelier de renforcement de capacités qui vient à point nommé puisqu’il permettra à AfriYAN de se doter d’un plan stratégique capable de l’amener à faire des transformations sectorielles qui sont attendues dans le secteur de la jeunesse » a-t-il indiqué. S’agissant de la valeur ajoutée du réseau AfriYAN, il a souligné que c’est une plateforme qui se propose d’être un cadre fédérateur de toutes les entreprises. Ce réseau compte impulser la dynamique sur l’éducation, la santé, les droits humains, les changements climatiques, l’employabilité des jeunes et la coordination des interventions entre les différents acteurs.

Pour sa part, le coordinateur d’AfriYan/Mali, Hafizou Boncana, a déclaré que c’est la première grande activité de cette structure depuis sa mise en place. Selon lui, cet atelier vise à mettre à niveau les jeunes issus des organisations membres d’AfriYAN/Mali afin de se doter d’un plan stratégique 2018-2021. Il a appelé les partenaires dont le FNUAP mais également les autorités à accompagner ce réseau pour l’atteinte des objectifs de développement durable.

Selon Dame Seck, membre de l’Union des Jeunes Musulmans (UJMMA) cet atelier intervient à point nommé. En ce sens qu’il permettra aux participants de renforcer leurs capacités en termes de politique et de stratégie de développement des jeunes au Mali, mais aussi sur la santé de la reproduction. Avant de déclarer que c’est un instrument qui offre l’opportunité de mieux exercer sur le terrain pour permettre aux différentes structures d’atteindre leurs objectifs.

De son côté, la chargée de communication d’AfriYan, Oumou touré, a remercié le FNUAP pour avoir initié une telle activité. D’autant qu’elle encourage les jeunes à participer activement au processus de développement en cours dans le pays. Pour elle, il s’agit maintenant de mener des activités concrètes en faveur de la promotion de la jeunesse. Elle a ainsi appelé à multiplier ce genre d’initiatives afin d’atteindre une grande majorité des jeunes. « Nous comptons impacter positivement sur nos communautés et faire des propositions concrètes pour nous permettre de sortir du chaos depuis la crise sécuritaire de 2012 » a-t-elle déclaré. Elle a également insisté sur la nécessité de prendre en compte tous les jeunes sans discrimination et surtout respecter les droits de tout un chacun.

 

#AfriYANMali
#UNFPAMali
#Putyoungpeoplefirst