Bla (Ségou) : Un gendarme tué et un civil blessé suite à l’attaque d’un poste à péage

Affrontements de ce mardi à Kidal : la CMA livre sa version des faits

Par kibaru

La Coordination des Mouvements de l'Azawad (CMA) informe la Médiation Internationale, le Gouvernement du Mali, l'opinion nationale et internationale, qu'un affrontement armé entre ses unités et celles de milices progouvernementales a eu lieu ce jour 11 juillet 2017. Ces affrontements ont d’abord commencé à 70 km de Kidal, puis se sont poursuivis jusqu’à Anafif, localité que la plateforme occupe depuis le 17 aout 2015 en violations flagrantes de tous les arrangements sécuritaires.
La CMA rappelle qu’elle a mené ces combats en légitime défense contre des milices qui mènent une guerre par procuration, même après la signature de l’Accord pour la paix et la réconciliation, dans le but de lui arracher toutes ses positions.
Cette aventure des milices n’a pas épargné les populations civiles qui ont subi des exactions, humiliations et spoliations consignées dans des rapports détaillés élaborés par la CMA dont le dernier en date du 11 juin 2017 avait été transmis à la Division Droits de l'Homme de la MINUSMA avec copie à d'autres membres de la Communauté internationale.
La CMA regrette et condamne cette violence qui lui est régulièrement imposée depuis le début du processus de paix, présente ses condoléances aux familles endeuillées et souhaite prompt rétablissement aux blessés.
La CMA regrette également que ces combats éclatent au moment où de nouvelles initiatives se mettent en place à travers une commission de bons offices, composée de hautes personnalités traditionnelles et religieuses afin de diligenter la mise en œuvre de certaines dispositions de l’Accord.
La CMA encourage cette initiative et se tiendra à la disposition de cette commission pour apporter sa contribution à la reconstruction d’une paix durable dans un cadre serein dénué de toute instrumentalisation des Parties et dans le respect de l’Accord pour la Paix et la Réconciliation issu du processus d’Alger.
La Coordination des Mouvements de l'Azawad invite la médiation internationale et tous les acteurs impliqués dans le processus de paix à prendre toutes les dispositions utiles pour que chaque Partie revienne à ses positions du 20 juin 2015, date de la signature de l’Accord pour la paix, et initier des mécanismes efficaces pour faire éviter toutes nouvelles violations des mesures sécuritaires.
Enfin, la CMA appelle les organes chargés des mesures sécuritaires notamment la Commission Technique de Sécurité (CTS) et les Equipes Mobiles d’Observation et de Vérification (EMOV) à jouer pleinement leurs rôles conforment aux dispositions de l’Accord.

Kidal, le 11 Juillet 2017.
Porte Parole
Ilad Ag Mohamed