le Sénégal élimine le Qatar par le score de 3-1 Le président de la transition a reçu aujourd’hui le premier ministre Dr Choguel Kokalla Maiga l'Allemagne annonce le retrait de ses soldats du la MUNISMA à partir de 2023 une nouvelle usine de cimenterie installé à Nioro du Sahel

Annoncé comme mort en octobre dernier : Amadou Koufa réapparait pour la première fois dans une vidéo de propagande

Par kibaru

Dans une nouvelle vidéo de propagande réalisée par la Fondation An-Andalous, bras médiatique d’AQMI, le chef de la Katiba d’Ançar Dine du Macina, Amadou Koufa réapparait pour la première fois depuis l’annonce de sa mort en octobre dernier. Dans cet enregistrement, il parle de son évasion d'une tentative d'assassinat par la France et de l'arrestation de l'espion qui les a signalés, ainsi que de l'affiliation de nombreuses personnes à son groupe.

En plus de démentir la fausse affirmation de la France sur son décès, Koufa a mentionné des incidents similaires tels que la frappe aérienne à Abeibara, en 2017 qui a tué des soldats maliens détenus en otages. Il a aussi reproché à la France mentie en affirmant le recours à des femmes kamikaze lors de l’attaque du Super Camp de la MINUSMA, en avril 2018 à Tombouctou.

Notons que dans cette vidéo de 19 minutes et 23 secondes où les questions sont posées en arabe et en anglais, l’on montre Koufa en pleine forme sous différentes facettes. Sa mort avait déjà été démentie par l’émir d’AQMI, Droukdel dans un élément sonore diffusé en décembre dernier.

Cette annonce intervient au lendemain de la présentation par la France d’un bilan sur la lutte contre le terrorisme au Sahel. Dans ce bilan, il est dit qu’en 2018, la France avait neutralisé près de 600 djihadistes dont des chefs comme Nouini, Djamel Okacha et Koufa. Cette nouvelle vidéo du JNIM met en doute ces affirmations.