Niger: huit personnes dont six touristes français tuées dimanche par des hommes armés

Bamako: La 19e session du Comité de suivi de l’accord prévue les 10 et 11 juillet

Par kibaru

La 19e session ordinaire du Comité de suivi de l’Accord (CSA) se tiendra les 10 et 11 juillet prochain.

Au cours de cette rencontre, il est attendu que le gouvernement présente une communication sur les progrès réalisés dans le cadre de la mise en œuvre de l’accord. l’occasion sera également mise à profit sur le chronogramme d’application des dispositions de ce document notamment l’opérationnalisation des autorités intérimaires, les aspects sécuritaires (Moc, patrouilles mixtes, CNDDR et CNRSS), la révision constitutionnelle, la Charte pour la paix, l’unité et la réconciliation nationale.

De même qu’il est prévu de présenter les rapports des sous-comités chargés des questions de défense et de sécurité, développement socio-économique et culturel, réconciliation, justice et questions humanitaires.

Dans le même cadre, le président du Groupe de travail chargé de conduire le processus de sélection d’un observateur indépendant(e), Pierre Buyoya, fera le point sur les avancées enregistrées dans ce sens. S’agissant de ce point, il convient de préciser qu’un certain nombre de critères ont été établis afin de sélectionner cet observateur dont la désignation est prévue par l’article 63 de l’accord pour la paix et la réconciliation au Mali issu du processus de paix. Ce dernier aura notamment en charge d’évaluer de manière objective l’état de mise en œuvre du présent Accord et de situer les responsabilités en cas de manquement. Sa tâche consiste donc à rendre public tous les quatre mois un rapport exhaustif faisant le point de l’exécution des engagements pris aux termes de l’Accord, identifiant les blocages éventuels et formulant des recommandations sur les mesures à prendre.

S’agissant du problème récurrent de moyens financiers auquel est souvent confronté le CSA, la haute représentante de l’Union européenne pour les affaires étrangères et la politique de sécurité́, Mme Frederica Mogherini a annoncé lors de la 18e session, tenue les 5 et 6 juin une contribution de son institution à hauteur de 500 000 euros au budget du CSA afin d’encourager les parties maliennes a la mise en œuvre rapide de l’accord. D’autres questions non moins importantes devront également être au centre des discussions de cette rencontre.