Niger: huit personnes dont six touristes français tuées dimanche par des hommes armés

Ménaka : Le corps sans vie de l’une des personnes enlevées à Inwelane retrouvé

Par kibaru

Des accrochages violents ont opposé, ce samedi 3 février, des combattants du MSA et des hommes armés non identifiés à Intikoufé, localité située à environ 50 km au Sud-Ouest de Talatay.

Ces derniers sont soupçonnés d’être derrière l’attaque menée contre la localité de Inwelane, le vendredi 2 février causant la mort de trois civils à savoir  Mazat Ag Tamoussat (un septuagénaire et notable de la communauté Idaksahak), Ahmad Iknan Ag Hamma et Ilwili Ag Issouf, tous deux commerçants dans la même localité. Deux personnes en l’occurrence le marabout Tidjit Ag Arahmat ainsi que Zeini Ag Assaleh avaient été enlevés par les assaillants et conduits vers une destination inconnue.

Les assaillants ont profité de l’absence du gros de la troupe du MSA à Gao aux côtés du Secrétaire général, Moussa Ag Acharatoumane, pour faire une incursion à Inewelane. Toutefois, après l’attaque des combattants du MSA étaient s’étaient lancés aux trousses des assaillants. Ce qui a donc donné lieu à ces accrochages. Pour l’heure, le bilan reste inconnu, mais la violence des combats prouve qu’il pourrait y avoir des victimes.

En tout cas, les assaillants n’étaient plus visibles dans les environs. Ces derniers sont soupçonnés d’être des proches d’Adnan Abou Al-Walid Al-Sahraoui, chef de l’Etat islamique au Grand Sahara.