Bla (Ségou) : Un gendarme tué et un civil blessé suite à l’attaque d’un poste à péage

Ménaka : Plusieurs militaires portés disparus suite à une embuscade près de la frontière nigérienne

Par kibaru

De sources dignes de foi, il s’agit d’un convoi de l’armée malienne composé de huit véhicules qui tentait de rallier Ménaka après une patrouille avec la force française Barkhane, non loin de la frontière nigérienne. C’est ainsi qu’une embuscade leur a été tendue, hier dimanche 9 juillet 2017, aux environs de 15 heures, près de la localité d’Inkadogotan, située entre Ménaka et Gao.

Ainsi, seulement quatre véhicules de l’armée ont pu regagner Ménaka avec des militaires blessés. Quant aux autres véhicules à bord desquels se trouvaient également plusieurs soldats, ils ont été détruits. Pour l’heure, on ignore le sort réservé aux occupants.

Bien qu’aucune revendication de cet acte n’a été faite, les yeux sont rivés sur le groupe « Nosrat al-Islam wal-Mouslimin » d’Iyad Ag Ghali très actif dans la zone. Des soupçons pèsent également sur les éléments de Adnan Abou Walid Al-Sahraoui, l’émir de l’Etat islamique au Grand Sahara (EIGS). Lequel a récemment proféré des menaces à l’encontre de Moussa Ag Acharatoumane du MSA et Général Elhadj Ag Gamou du GATIA.