Niger: huit personnes dont six touristes français tuées dimanche par des hommes armés

Ménaka : Un cadre de l’EIGS abattu et deux civils tués par un raid de Barkhane

Par kibaru

Dans la nuit d’hier dimanche 26 août vers 3 heures, les avions des forces françaises de l’Opération Barkhane ont mené un raid dans la zone d’Infokaritane, localité située à environ 50 km au sud-ouest de Ménaka. Ce raid a visé une position des éléments de l’Etat Islamique au Grand Sahara (EIGS).

Le bilan fait état de deux membres de ce groupe dont  un cadre Mohamed Ag Almouner et un élément de sa garde rapprochée abattus. Toutefois, deux civils dont une femme et un adolescent tué. Le raid mené par deux Mirage 2000 suivi d’une action au sol, a également causé la blessure de deux autres civils et d’un présumé djihadiste. Ils ont tous été pris en charge par les équipes médicales de Barkhane. Ce dernier, tout en exprimant son regret sur la mort de civils, a présenté ses condoléances aux familles et proches de victimes.

Il convient de préciser que Mohamed Ag Almouner alias « Tinka » fait partie de la fraction Idegueriten de Ménaka. Il était soupçonné d’être l’un des bras droits d’Adnan Abou Al-Walid Al-Sahraoui =, leader de l’EIGS en ce sens qu’il exécutait toutes ses sales besognes dans la région et même au-delà en territoire nigérien.

Cette situation intervient quelques jours après qu’un autre chef de l’EIGS, Sultan Ould Bady,  chef de la Katiba Salahdine se soit rendu aux autorités algériennes. Ce qui fait dire à certains analystes que ce groupe est en train d’être anéanti.

Par ailleurs, depuis un certain temps, Barkhane multiplie les sorties contre les mouvements djihadistes dans cette partie du territoire malien. C’est ainsi que le 2 août dernier, les forces françaises avaient mené un raid, dans la zone d’Ersane, près de Tabankort, dans la région de Gao. Parmi les victimes, on avait parlé à un moment donné de  13 éléments du JNIM dont sept membres de la tribu Lemhar et six autres membres de la tribu Ladim. Au rang des victimes de la tribu Lemhar on compte Hamama Ould Lekhoiyur, surnommé Hamza Al-Ansari. Ce dernier est un transfuge du Mouvement pour l'unicité et le djihad en Afrique de l'Ouest (MUJAO) et en particulier la katiba (brigade) "Oussama Ben Laden". C’est lui qui a remplacé Hassan al-Ansari de son Mohamed Ould Noueni, tué en Février 2018, suite à un raid de l’Opération Barkhane, entre Boughessa et Tin-Zaouatène, dans la région de Kidal, à la tête d’Al-Mourabitoune. Cependant, dans un communiqué, le JNIM a démenti la mort de Hamama Ould Lekhoiyur.