Niger: huit personnes dont six touristes français tuées dimanche par des hommes armés

Niger : cinq militaires tués près de la frontière malienne

Par kibaru

Cinq (5) militaires nigériens ont été tués, suite au passage de leur véhicule sur un engin explosif, dans la région de Tahoua (Nord), ont rapporté dimanche des médias locaux.

«Au moins cinq (5) soldats nigériens sont morts à la suite de l’explosion d’un engin ce jour, 20 avril 2019, aux environs d’Agendo dans le département de Tillia, région de Tahoua », a rapporté le journal régional «Air Infos».

Trois autres militaires ont été grièvement blessés, a ajouté la même source.

Aucune déclaration officielle n’a été faite au sujet de la mort des cinq soldats, jusqu'à dimanche à 12h GMT.

Le département de Tillia, où a eu lieu l’explosion, est frontalier avec le Nord du Mali.

Il fait partie des départements de la région de Tahoua où le gouvernement nigérien a instauré un état d’urgence depuis le 04 mars 2017.

Le Gouvernement a expliqué cette mesure par le fait que le département de Tillia et d’autres, frontaliers avec le Mali, «font l’objet d’attaques meurtrières perpétrées par des groupes terroristes».

Depuis 2013, le Nord du Niger est en proie à des attaques terroristes attribuées aux groupes opérant au Mali, en Algérie en Libye.

Les attaques de ces groupes se sont progressivement étendues dans la partie ouest du Niger, frontalière avec certaines régions du Mali et le Burkina Faso.


Dans sa partie sud-est, frontalière avec le Nigeria, le Niger fait face depuis 2015 aux attaques du groupe Boko Haram.

aa.com