Bla (Ségou) : Un gendarme tué et un civil blessé suite à l’attaque d’un poste à péage

Niger : Enlèvement d’un Allemand qui travaillait pour l’ONG Help

Par kibaru

L’information a été confirmée par l’agence Menastream, spécialisée dans les mouvements djihadistes. Un humanitaire allemand du nom de Jörg Lange travaillant pour le compte de l’ONG Help a été enlevé par des individus armés, ce mercredi 11 avril, vers 18heures entre les localités nigériennes d’In-Atès et Ayorou, dans la région de Tillabery, une zone instable frontalière du Mali. De sources bien informées, les assaillants qui étaient sur 4 motos ont d'abord intercepté un convoi de plusieurs véhicules. C'est ainsi qu'ils ont obligé les passagers à débarquer avant de mettre le feu sur leurs véhicules. Avant de se retirer, ils n'ont enlevé que l'humanitaire allemand abandonnant les autres sur place.

Des forces nigériennes et d'autres ont renforcé leur position dans les lieux de l'enlèvement pour retrouver l'otage et les ravisseurs. Depuis qu'ils ont été défaits plusieurs fois par la coalition MSA-GATIA, ces malfaiteurs qui se réclament de Daesch au Grand Sahara ont transformé la zone située entre In-Ates et Ayourou en zone de refuge.

Il faut rappeler que Help est une ONG allemande dont le siège est à Bonn, en Allemagne. Elle est présente dans cinq pays africains dont le Mali, le Niger, le Burkina Faso. Elle mène des actions pour venir en aide aux populations de ces pays, menacées par la crise alimentaire. Le dernier enlèvement d’Occidental au Niger, remonte au 14 octobre 2016. Il concernait l’humanitaire américain Jeffery Woodke, kidnappé dans la petite ville d’Abalak, dans la région de Tahoua, à 350 km au nord-est de Niamey.

Pour l’heure, on ignore encore les responsables de ces enlèvements, toutefois dans le territoire nigériens comme certains pays sahéliens, des groupes comme le JNIM, Daesch au Grand Sahara ou encore Boko Haram continuent à sévir.

Ce nouveau rapt porte à neuf le nombre d'otages occidentaux aux mains des djihadistes dans la région sahélienne, la grande majorité est détenue par le JNIM.