Niger: huit personnes dont six touristes français tuées dimanche par des hommes armés

Signature de l’accord de paix, le 15 mai 2015 Le Président mauritanien ramène avec lui deux militaires maliens blessés lors des affrontements de Léré

Par kibaru

Contrairement à ce qui avait été relayé par certains journaux, aucun élément de la CMA n’était soigné en Mauritanie. Selon nos sources, il s’agit plutôt de deux militaires de la garde nationale qui étaient blessés et faits prisonniers lors des affrontements ayant opposé une unité de l’armée malienne et la CMA dans la localité de Léré à la frontière mauritanienne, en avril dernier.

Ils ont été remis par leurs ravisseurs à l’ONG Médecins sans Frontières pour des soins au niveau de son poste de santé. Celle-ci n’ayant pas les équipements nécessaires au regard de la gravité de leur état, les a remis à l’Etat mauritanien. Lequel les a pris en charge et soignés d’abord à Bassiknou avant de les évacuer à l’hôpital militaire de Nouakchott où toutes les spécialités médicales sont réunies pour traiter leur cas.

En guise de solidarité avec le Mali, le Président mauritanien, Mohamed Ould Abdel Aziz a profité de son séjour à Bamako où il participait à la cérémonie de signature de l’accord de paix, le 15 mai dernier, pour les ramener à bord de son avion. Après l’accord de cessez-le-feu arraché en mai 2014 à Kidal pour stopper la progression des groupes armés et ses contributions importantes aux pourparlers d’Alger ayant abouti à un accord dit pour la paix et la réconciliation au Mali, la Mauritanie montre une foi de plus son engagement à aider ce pays à sortir de la crise dans laquelle elle est plongée depuis 2012, en participant pleinement au processus de paix.