Niger: huit personnes dont six touristes français tuées dimanche par des hommes armés

Week-end meurtrier dans le nord du Mali : 5 militaires maliens et 5 casques bleus togolais tués

Par kibaru

C’est donc un nouveau week-end meurtrier qui a prévalu cette semaine dans le nord du pays. Au total, ce sont près de 10 porteurs d’uniforme qui ont été tués. Ainsi, ce matin, aux environ de 11h00, un convoi de la Force de la MINUSMA a été pris dans une embuscade à 30km ouest de Sevaré, sur l'axe Tenenkou-Sevaré. Selon les premières informations, 5 casques bleus du contingent togolais de la MINUSMA ont été tués. Un autre a été grièvement blessé et son évacuation médicale est en cours. Il faut noter que cette partie du centre du pays est très souvent victime d’attaques menées par des éléments de la Katiba d’Ançar Dine au Macina du prêcheur extrémiste Amadou Koufa.

Cette attaque intervient après celle perpétrée près d’Aguelhok, dans la région de Kidal, le 18 mai dernier, contre une patrouille de la MINUSMA, faisant 5 casques bleus tchadiens tués et de nombreux blessés dont certains grièvement. Ce qui révolte davantage les Nations Unies, c’est que l’attaque d’aujourd’hui intervient au moment où l’on célèbre la journée internationale des Casques Bleus.

Rappelons, par ailleurs, que le vendredi dernier, un autre crime aussi odieux (attaque à la mine) a été perpétré contre un convoi des Forces Armées et de Sécurité Maliennes, sur la route reliant Ansongo-Menaka causant la mort de 5 militaires. C’est donc un nouveau mode opératoire des terroristes au nord du Mali : ils font d’abord sauter une mine au passage d’un véhicule de l’armée ou des forces internationales avant de les viser par des tirs nourris. Une situation qui doit amener ces forces à s’adapter et à prévenir toute attaque.